Comment faire de votre jardin un paradis pour les hérissons ?

Conseil n° 1 : Cesser l’usage au jardin des anti-limaces, surtout ceux contenant des métaldéhydes. Plus généralement, bannissez tout produit chimique comme les pesticides et les herbicides. Même si les engrais sont moins dangereux, passez au bio ! Corne séchée, guano, purins d’orties, il existe plein de recettes qui rendront votre jardin et vos légumes plus beaux et bien plus sains pour votre santé. Cendres, paillis et pièges à bière ou à patate vous permettront de vous débarrasser des limaces de manière écologique.

Conseil n° 2 : Débarrassez votre jardin de tous les dangers: filets de cultures ou à légumes, cerclages en plastique de canettes, bouts de grillage, boîtes de conserve, et tous objets dans lesquels ils pourraient se coincer et se cisailler. Ils vous seront également reconnaissants de boucher soupirail et trou de cave avec un grillage très fin. Enfin, installez une planche rugueuse au bord de votre piscine pour qu’ils puissent grimper et sortir sans se noyer. Relever tous les 10 mètres un bout de votre grillage, ou creuser pour liberer 10 cm de haut par 14 cm de large minimum.

Conseil n° 3 : Laissez une bande de végétation sauvage d’un mètre le long de vos murs, palissades, clôtures et tout autour des arbres. Plantez des haies basses et touffues, principales aires de nidification des hérissons. Idéalement, le tout complété de tas de feuilles, de compost et de bois. Vous attirerez ainsi toute une biodiversité et votre jardin ne s’en portera que mieux !

Conseil n° 4 : Vous pouvez maintenant remiser votre débroussailleuse qui déchiquète les hérissons quand ils dorment ou hibernent. Attention aussi aux tondeuses à gazon quand l’herbe est très haute. Déplacez les tas de feuilles et d’herbes avec une pelle avant de les brûler : vous éviterez ainsi de les carboniser pendant leur hibernation. Encore mieux, laissez ces feuilles et herbes à composter au fond du jardin !

Conseil n° 5 : Si vous avez un jardin clos, aménagez de petits passages de 14 cm de large par 10 cm de haut au bas de vos murs et de vos palissades. Ou repliez un bout de grillage en libérant un passage de la même taille en coupant les fils de fer dangereux. Le hérisson est une espèce qui se dissémine. Un hérisson a besoin de 3 à 10 hectares environ. Les confiner à un espace clos les rendrait malheureux et appauvrirait dangereusement leur patrimoine génétique ! Ils se reproduiraient au sein d’une même famille avec tous les risques que cela comporte de malformations, et disparaîtraient rapidement ! De 10 ans, leur espérance de vie s’est réduite à 2 ans ! Alors, proposez à vos voisins de faire de même, et commencez une trame verte dans votre quartier en ouvrant tous les jardins entre eux ! Au début jusqu'à la fin de l'hiver (d'octobre à mars), mettre à disposition des croquettes pour chat ou petits chiens. Les hérissons ont besoin d'un supplément d'énergie à cette époque de l'année avant d'hiberner. Jamais de lait ou de pain qui peuvent leur causer des diarrhées mortelles.

Conseil n° 6 : Ralentissez sur les routes où petits et grands hérissons cherchent de nouveaux territoires dès qu’il fait doux, d’avril à novembre, et faites de même dès que le soir arrive et jusqu’au petit matin, car les hérissons sont des animaux nocturnes.

Conseil n° 7 : Privilégiez la consommation de produits bio et locaux. Vous permettrez ainsi à de jeunes agriculteurs de s’installer et participerez donc efficacement à l’augmentation des surfaces de cultures sans produits chimiques dans votre région. La biodiversité et la condition des hérissons ne s’en porteront que mieux.

Conseil n° 8 : Cette espèce est protégée par la loi européenne. Vous ne devez sous aucun prétexte enfermer un hérisson. Ce serait une infraction à la loi, avec à la clef de lourdes amendes. Si cette espèce vous intéresse, vous pouvez faire du bénévolat dans un centre de faune sauvage, et même passer une capacité spéciale pour s’occuper des hérissons.

Conseil n° 9 : Si vous voulez attirer un hérisson dans votre jardin, appliquez tous les conseils précédents. Et laissez des croquettes pour chat ou mini-chiens dans des cachettes ou des maisons que vous pouvez confectionner (à voir sur Internet).

Conseil n°10 : Si vous trouvez des bébés orphelins, ou un hérisson errant en plein jour, même s’il fait très chaud, mettez-les dans un carton haut, avec une bouteille d’eau chaude enfilée dans une grosse chaussette et des chiffons propres par-dessus. C’est uniquement au contact de la chaleur artificielle qu’ils pourront sortir de leur hypothermie. Puis contactez d’urgence le centre de faune sauvage ou le vétérinaire le plus proche – voir la page des centres de faune sauvage de l'association le Sanctuaire des Hérissons. Dans l’attente, essayez de leur faire boire de l’eau sucrée avec une pipette, et, pour les petits, du lait pour chaton (Whiskas par ex. en supermarché) ou encore du lait de chèvre ou de brebis (magasins bio). Attention : ne leur donnez jamais de lait de vache, bien trop riche en lactose pour eux ! Enfin, laissez de la pâtée ou des croquettes pour chat ou petits chiens ramollies dans de l’eau, ainsi que de l’eau fraîche. Si le hérisson reste totalement mou ou comateux, sérieusement blessé ou infesté d’oeufs de mouches ou d’asticots, n’attendez pas et foncez chez le vétérinaire ou le centre de faune sauvage le plus proche !

 

Partagez votre expérience, mobilisez-vous pour devenir ambassadeur de leur cause. Le moment est venu de porter un regard lucide, mais pessimiste sur l’avenir du Hérisson, afin d’exprimer et défendre ce que nous souhaitons et ce que nous voulons. En nous rejoignant, vous ne vous inscrivez pas seulement à une plateforme de pétitions, mais vous manifestez la volonté, votre volonté de changer le cours des choses et ainsi d’améliorer les conditions de vie du hérisson et de le sauver de l’extinction. Et en soutenant leur cause, vous faites un geste pour la biodiversité et donc pour l’avenir des générations futures. Ensemble, nous pouvons lui assurer un avenir ! Croyons ensemble à ce Nouveau Monde pour les hérissons. Si nous y croyons, nous y parviendrons. Tous ensemble, sauvons-les !

" La meilleure prise de conscience pour respecter la Nature,
consiste à le faire avec la Nature qui se trouve en bas de chez nous. "


Signer la pétition : https://www.change.org/p/sauvons-les-hérissons-en-danger

Pour une prise de conscience écologique, locale et nourricière de la Nature !